Avoir 20 ans

Sophie Imren

Atelier

Vous êtes à la recherche d’un projet pédagogique, ludique et original, pour vos apprenants de FLE ? Je peux venir à votre rencontre, et animer des ateliers de bandes dessinées en français. Plusieurs possibilités :

1. L’adaptation en bandes dessinées d’un roman

Le projet « Momo » est un atelier-type que je peux proposer à une école. « Momo » est l’adaptation en bandes dessinées d’un roman, qui fut réalisée en 2019 avec une classe d’élèves allemands, âgés de dix ans. Momo, petit prince des Bleuets, écrit par Yaël Hassan, est le premier livre qu’ont lu en entier, et en français, les trente élèves de la classe 7L de l’école Voltaire de Potsdam.

« Pour Momo, l’été s’annonce interminable à la cité des Bleuets. Du jour où il s’inscrit à la bibliothèque, le cours de ses vacances change. Momo se met à lire avec passion Le Petit Prince, et fait la connaissance de monsieur Édouard, un extravagant instituteur à la retraite. Ensemble, ils ont de grands projets... » Le roman traite à la fois des enjeux des cités en France, du plaisir de lire, du racisme, de l’amitié, et de la vieillesse.

Le travail avec les élèves a été mené en plusieurs étapes, sur une période de deux mois. J’ai d’abord présenté, devant la classe entière, l’art de la bande dessinée, son histoire et son vocabulaire. Ensuite, leurs enseignants, Hélène Halgasch et Robin Miska, ont préparé différents ateliers pour accompagner la lecture du roman : quizz, recherche de vocabulaire, résumé. J’ai divisé le livre en plusieurs parties, sélectionné les dialogues, et créé un storyboard. Momo fut ainsi une bande dessinée de trente pages, pour que chacun des trente élèves ait une page à dessiner, et qu’une fois assemblées, elles reconstituent, du début à la fin l’histoire de Momo, petit prince des Bleuets.

Les élèves ont dessiné avec moi, en petits groupes, pendant que les autres groupes étaient aux ateliers des autres enseignants. La règle d’or est que tous les échanges devaient se faire en français. J’ai parfois accueilli les élèves en plus grand nombre, notamment au moment de la mise en couleur. Puis, nous avons organisé une exposition des dessins, à destination des autres élèves de l’école. Les élèves ont préparé une présentation en français de leur travail, et les enseignants, un support pédagogique, à destination de leurs autres élèves apprenants du français. Enfin, j’ai imprimé et relié « Momo », pour que chacun garde un objet de ce travail collectif.

2. Initiation au cinéma français

Diplômée de Master en Histoire du cinéma à l’université Paris 1, je peux partager mon expérience à travers le dessin. La séance se divise en trois moments : le premier où je présente une initiation théorique au cinéma français ; le second où nous regardons un film, comme Les 400 coups de François Truffaut, ou La Guerre des boutons de Yves Robert ; le dernier où nous faisons des arrêts sur image pendant le film, pour pouvoir dessiner certains plans. Ce dernier exercice est l’occasion d’entamer une réflexion sur la mise en scène du film, et sur les enjeux techniques du dessin. Nous pouvons organiser plusieurs séances, pour voir un film dans son intégralité, ou sinon, ne projeter qu’un extrait.

3. Cours particuliers

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez des cours d’encres de couleur, de linogravure sur papier ou sur tissu, ou de bandes dessinées. J’ai déjà travaillé avec un public varié, des touts petits aux adultes, et je peux adapter ces leçons aux élèves non-francophones, pour qu’elles servent d’activités de langue. Nous pouvons discuter ensemble du nombre de séances, et si nous les faisons en présentiel ou en ligne.

© 2021 Avoir 20 ans

Thème par Anders Norén